Comment photographier les étoiles ? – Astrophotographie

Astrophotographie qu’est-ce que c’est ? Est-ce le simple fait de photographier les étoiles ? Ou est-ce le fait de regarder notre passé à travers les astres ?

Dans les faits, l’astrophotographie est un art de prendre des clichés des astres stellaires. Technique assez spéciale, mais qui n’a pas besoin de grandes compétences dans le domaine de la photographie. C’est très simple à partir du moment où vous disposez du matériel adapté à la situation. Vous n’avez pas forcément besoin d’un appareil photo de folie pour pouvoir en faire et pour peu que la photo vous intéresse un minimum, vous allez y arriver les doigts dans le nez !

D’ailleurs si cela vous intéresse je vous renvoie vers la chaîne YouTube, et plus particulièrement sur la vidéo, d’un YouTuber photographe, très bon pédagogue qui vous expliquera en détail l’astrophotographie.

Voici le lien vers sa vidéo, il est beaucoup plus expérimenté que moi:

 

Mais ce qui m’intéresse ici ce n’est pas la photo en elle-même, même si c’est mega classe de mettre des photos de la voie lactée sur Facebook. Ce qui m’intéresse ici, au moment où je vous parle, c’est l’importance de lever les yeux vers le ciel. De contempler notre système solaire mais aussi, de voir l’immensité de notre galaxie. Alors oui j’en conviens, s’il fait très nuageux ou même s’il pleut des trombes d’eau ça devient difficile à faire.
C’est Alexandre Astier qui a contribué à mon ouverture d’esprit, en visionnant son dernier spectacle « l’exo-conference ». Je me suis mis à lever la tête. Combien de monde sont habités au dessus de nous ? Quelle est la limite  de l’univers ? Y’a-t’il une limite à l’univers ? Autant de questions laissées sans réponse…

Même si au niveau planète je n’y connais pas grand chose. Ah si, je sais repérer la constellation de la casserole ! La grande ourse pardon.. Cela reste définitivement impressionnant !

Les scientifiques diraient que regarder les étoiles, c’est remonter le temps. Et oui car plusieurs des étoiles que nous voyons sont mortes depuis des dizaines de milliers d’années. Le temps que leurs lumières nous parviennent.

Mais bon laissons de coté la science et le pourquoi du comment pour nous intéresser  à la configuration pour prendre des photos comme vous pouvez voir en début d’article.

Déjà il faut avoir un ciel bien dégagé, ce qui est assez logique finalement. Et surtout le plus important c’est d’être le plus éloigné des villes ou toutes sources de pollution lumineuse. Des cartes de cette pollution sont trouvables sur le net, vous pouvez ainsi déterminer l’endroit le plus proche de chez vous et le plus propice pour voir les astres.

Ensuite vous devez avoir un appareil photo, logique aussi, et surtout un trépied. Il va falloir photographier en format RAW et surtout l’astuce est de faire des prises longues.

Albi Tarn de nuit. Exemple de pollution lumineuse

La prise longue est l’astuce pour prendre une photo pendant un certain temps, ainsi votre capteur pourra emmagasiner plus de lumière.

 

Voiture qui passe prise longue

L’idéal est d’avoir un appareil photo où les réglages sont paramétrables de A à Z. Si vous avez un appareil jetable, bon.. comment dire, ça ne marchera pas.

L’appareil photo dont je dispose est un canon 600D. Et non il ne faut pas forcément un reflex pour photographier les étoiles, la gopro hero 4 peut faire des prises longues. J’essaierai très prochainement les time-lapse des étoiles avec la gopro heor 4 Black.

Comme ceci :

 

Ensuite pour les réglages d’un reflex, il faut ouvrir au maximum votre capteur. Donc le diaphragme doit être au plus proche de 0. Si vous disposez d’un objectif 18 mm-55 mm/ 3,5-5,6 qui est l’objectif de base quand vous achetez un reflex. (Je parle des objectifs et appareil Canon car c’est ceux dont je me sers mais pour les autres ces réglages sont les mêmes). Il faudra donc que vous positionniez votre objectif en 18mm et l’ouvrir à 3,5.

Ensuite posez votre appareil photo sur votre trépied. La partie la plus chiante va être la mise au point, il faut que vous arriviez à faire la mise au point sur une étoile. Il est préférable de se mettre en mise au point Manuel (MF).

Il va falloir maintenant configurer le temps de pause. Alors, il existe une technique de calcul qui consiste à déterminer votre temps de pause en fonction de votre focale, si votre temps de pause est trop long sur un objectif à grande focale vos étoiles fileront, et oui parce que la terre tourne sur elle même, donc à moins de trouver la télécommande qui pourrait arrêter sa rotation, le temps de pause ne doit généralement pas dépasser 30 secondes. Vous aller devoir en faire plusieurs avant de trouver la bonne configuration.

Il faudra que vous disposiez aussi d’un logiciel de retouche photo, les mieux sont Adobe Photoshop ou Lightroom.

Pour la retouche du format RAW, c’est un peu long à expliquer dans un article je vous renvoie vers le lien YouTube qui se trouve au début de l’article et vous rendre à la fin de la vidéo.

Mon but ici était de vous montrer qu’il n’est vraiment pas compliqué de faire des photos des étoiles, j’espère l’avoir atteint. Surtout je vous remercie de votre écoute, ou plutôt de votre lecture.

 

Partager sur facebook
Partager sur email
Laissez moi votre avis