L’interview – Comment bien la préparer ?

Le format de l'interview est certainement le plus utilisé dans les stratégies de communication. C’est simple, pratique, à moindre coût et surtout cela permet une identification immédiate à la personne interviewée.

Partager le post

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Le format de l’interview est certainement le plus utilisé dans les stratégies de communication. C’est simple, pratique, à moindre coût et surtout cela permet une identification immédiate à la personne interviewée.

Ce format s’est fortement démocratisé avec l’arrivée des interviews konbini qui ont remis le concept au goût du jour (+ de rythme, + court). Il m’arrive d’en réaliser beaucoup pour certaines entreprises, j’ai donc identifié plusieurs problèmes qui pourraient être évités si l’interview est bien préparée en amont. 

I – L’intérêt de l’interview au sein d’une communication vidéo

Qu’est ce que c’est exactement ?

Elle peut être définie simplement par :

1-Entretien avec quelqu’un, pour l’interroger (interviewé) sur ses actes, ses idées, ses projets, afin d’en publier ou diffuser le contenu : Solliciter une interview.

2-Méthode d’enquête sociologique qui a pour but d’établir un rapport de communication verbale entre l’interviewé et l’intervieweur.” 

( – Source Dictionnaire Larousse ) 

Comme nous l’explique le dictionnaire, l’interview est un entretien entre deux personnes. Le fait de le filmer permet de diffuser cet entretien à plus de deux personnes. Le principe de l’interview qui est utilisé dans une stratégie de communication permet d’aborder des sujets pour renseigner le client.

Par exemple:  dans le cadre d’une levée de fond votre public doit être informé sur vos motivations / votre projet / et plus généralement sur vous. Elle répondra parfaitement à cette problématique et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

D’un point de vue stratégie de communication selon moi, le gros point fort de l’interview réside dans la capacité d’identification entre le spectateur et l’interviewé. Elle apporte une facilité de compréhension. 

Me mettant à la place d’un adhérent à une société de courtage en patrimoine, ce qui m’intéresse le plus c’est d’apprendre à connaître le courtier avant de le rencontrer. Avec la multiplication des activités comme le courtage, le coaching, etc… Le besoin de connaître un peu plus le courtier ou le coach est bien présent. 

Avant toute chose c’est la personne qui va nous accompagner, nous devons donc connaître ses valeurs, son parcours, etc… L’interview ne permettra pas forcément une adhésion à votre société mais elle pourra offrir un préambule à votre entretien client. Elle pourra être visible et donc vos potentiels futurs clients pourront, avant toute chose, vous connaître avant de vous rencontrer, ce qui peut s’avérer un atout décisif quand on parle de métiers de conseils.

Quelles questions poser lors d’une ITW ?

Il n’y a malheureusement pas de réponse magique à cette question. Les questions dépendent de votre activité et de votre audience. Votre cible pourra être sensible à des questions très en rapport avec votre activité et d’autres seront plus sensibles à des questions qui porteront sur vous. 

C’est à vous d’analyser les questions que pourraient se poser votre client. Un petit tour dans votre étude de marché pourra peut être vous être bénéfique 😉

interview

II : L’interview – Comment bien la préparer.

Vraiment utile de la préparer si on recherche la spontanéité ? 

On en arrive au point central de cet article. Comment et surtout pourquoi la préparer ? On pourrait penser que répondre à des questions sur notre activité permet une certaine flexibilité dans nos réponses. Après tout, parler de notre activité c’est ce que fait tout entrepreneur à longueur de journée. Alors pourquoi se prendre la tête à rédiger une trame de script ? 

Et bien par expérience je vous conseille VIVEMENT de préparer votre interview. Comme nous avons pu le voir auparavant, le but premier de l’ITW est de s’identifier à l’interviewer, mais s’il se trouve qu’il bute sur des mots ou qu’il ne s’exprime pas bien, cela peut être à double tranchant. 

C’est le petit moment anecdote : 

J’ai eu comme cas des restaurateurs qui préparaient une levée de fond pour leur restaurant, afin d’améliorer leurs conditions de travail et optimiser leurs formules. Ils avaient besoin de lever une certaine somme pour répondre à ces besoins. 

Bien que j’avais appuyé la nécessité de préparer au mieux l’intervention, ils n’avaient établi que plusieurs questions auxquelles répondre mais n’avaient absolument pas préparé les réponses. 

Ce type de cas produit deux gros soucis pendant la production de la vidéo :

1- le tournage a duré 4h au lieu de 2

2- Beaucoup de jump cut ont dû être fait au montage pour rendre le discours plus fluide et donc la vidéo ne convainc pas autant qu’elle pourrait.

La surutilisation de cut au montage pour éviter les bégaiements, des énervements,… produit un effet de vidéo charcuté. Ce qui dénature le propos final. Et je puis vous assurer que j’ai été leur pire cauchemar pour avoir les phrases les plus claires.

Et ce n’est pas un cas isolé, c’est un fait ancré dans une certaine pensée collective qui se dit : “ je répondrai aux questions ça suffira, je connais les questions et ça sera plus spontané” c’est une fausse bonne idée. 

Il faut savoir qu’un phénomène psychique se produit lorsqu’on lance la caméra ! Ce n’est pas un fait prouvé mais pour en avoir fait plusieurs, on constate que pour la plupart des gens perdent complètement leurs moyens dès que la caméra commence à enregistrer. Je ne suis pas en train de les montrer du doigt, c’est tout à fait normal comme réaction. L’aisance devant une caméra découle d’un entraînement et d’habitudes à prendre. 

C’est assez spécial de s’adresser à un outil qui n’a aucune réaction émotionnelle. Il est donc bénéfique de préparer cet exercice avant de lancer l’enregistrement. Vous devez ressentir le texte pour que votre audience la ressente aussi. De plus, l’interview doit être fluide pour retenir l’attention de votre spectateur. 

Sachez par exemple qu’une interview qui devra déclencher une action chez votre spectateur sera plus compliquée à produire qu’une interview qui devra juste être informée sur certains points de votre activité. Pour reprendre mon exemple de levée de collecte fond, il est primordial dans ce type de cas de regarder la caméra et de vous adresser directement aux personnes derrière leur écran afin qu’ils y réagissent.

Pour plus d’informations sur le fait d’arriver à déclencher des actions chez votre cible, je vous invite à vous rendre sur un site plus spécialisé dans le marketing.

Le vidéaste ne m’aidera pas ?

Alors oui bien-sûr, la caméra ne dégage aucune émotion mais le vidéaste doit de son côté animer correctement le tournage pour que l’interviewé soit moins stressé. 

L’intérêt premier d’engager un vidéaste pour réaliser une ITW est d’apporter une personne à qui parler. Outre le côté visuel, il pourra vous apporter un avis supplémentaire sur votre discours. Effectivement on pourrait se dire qu’une interview dans 95% des cas c’est un plan fixe donc pas besoin de gros moyens pour tourner mais le vidéaste apporte le plus de l’avis extérieur. Je sais que quand je mène un tournage ITW je me mets directement à la place de la personne visée. 

Un bon vidéaste d’interview sera quelqu’un avec qui vous pourrez être à l’aise. Et surtout, il doit porter un intérêt à vos propos. 

Conclusion

Pour mener à bien votre interview et préparer au mieux votre communication je vous recommande mon guide de la communication vidéo. Vous y trouverez une quinzaine de pages qui détaillent les différentes étapes nécessaires à la préparation de votre vidéo d’entreprise. Vous y trouverez des astuces et des pièges à éviter. Il est disponible gratuitement ici. Vous devez juste renseigner votre adresse mail pour le recevoir au format PDF.

Une idée ? Un projet ?

Vous avez besoin d'aide pour réaliser votre première vidéo d'entreprise ?
Vous ne savez pas par où commencer ?

Le petits bonus avant de partir !

Lorsque vous commencez à réfléchir à votre stratégie de communication vidéo, il est très important de structurer votre idée. Tout projet audiovisuel commence par un texte. Je vous mets donc à disposition un petit guide de la communication vidéo. Ce document d’une quinzaine de pages vous aidera à bien débuter votre projet.

Découvrez l'univers de la vidéo

Vous avez un projet en tête

Je suis A votre écoute

Prenez contact avec moi, je serai ravi de pouvoir vous apporter mon aide dans votre projet.

Vous avez une idée de vidéo ?

Recevez le Petit guide de la communication vidéo

Découvrez un petit guide de 15 pages pour vous aider à bien débuter votre vidéo d’entreprise.
Entrez votre adresse email ci-dessous et recevez le guide sous format pdf.

.

Vous avez une idée de vidéo ?

Recevez la Checklist de la vidéo d'entreprise

Avant de pouvoir réaliser une vidéo, il y a des questions élémentaires à se poser. Profitez de cette to do list pour clarifier vos idées.
Entrez votre adresse email ci-dessous et recevez la checklist sous format pdf.

.